Lorsque la direction, les managers ou les responsables de service désirent analyser le contexte de leur entreprise, ils ont souvent recours à la matrice SWOT.

En règle générale, le but d’une matrice est de pouvoir détecter rapidement la valeur d’une information, par rapport à l’ensemble des informations disponibles. La matrice SWOT quant à elle, ne déroge pas à la règle puisqu’elle permet de mettre le doigt sur les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces et c’est en cela qu’elle constitue une analyse du contexte de l’entreprise.

Exemple de matrice SWOT réalisé pour l’article

Depuis septembre 2017, j’ai décidé de ne plus utiliser la forme conventionnelle de la matrice SWOT pour plusieurs raisons. D’une part, je trouve relativement difficile d’associer des informations complémentaires, d’autre part la structure est trop rigide et manque de dynamisme. De plus, elle ne permet pas facilement d’intégrer des indicateurs visuels pour mettre en exergue les informations pertinentes ou importantes.

Ce sont les raisons pour lesquelles j’ai abandonné la forme conventionnelle pour une construction en Mindmap (Carte heuristique), qui permet d’aller beaucoup plus loin dans l’analyse du contexte d’une entreprise ou d’un service. Les 4 cadrans de la méthode SWOT sont donc remplacés par 4 branches, ce qui m’autorise à développer des ramifications, par service notamment, assez poussées pour chacune d’entre elles afin de définir des axes à travailler lors de brainstorming avec les équipes.

Exemple d’analyse SWOT sous forme de Mindmap réalisé pour l’article

L’autre gros avantage se situe au niveau de la lisibilité. En effet, lorsque les éléments sortants de l’analyse SWOT sont nombreux, la carte heuristique rend l’ensemble beaucoup plus lisible et donc plus compréhensible pour les destinataires. De même, sous cette forme, vous limitez grandement le risque de voir des centaines d’idées se superposer, ou de masquer les plus importantes, voire de perdre le sens et la vision globale de votre analyse. C’est d’autant plus vrai lorsque vous décidez d’inclure la méthode PESTEL (Politique, Economique, Social, Technique, Environnement, Légal) au sein de cette même analyse SWOT.